expositions 2018

Dans le cadre de la Virée de la Culture, Panache Art Actuel,
à l’auberge du Nord Côtier, Rivière Pentecôte, du 5 juillet au 23 août 2018

La poursuite du sens ou de la fugue en peinture…

J’habite sur l’estuaire du Fleuve. Portant le regard au large là ou les signes de présence humaine ne sont plus visible, on croit percevoir les mouvements d’ondulatoires de l’espace et du temps. Dans les tableaux que je présente ici la structure soutenant le flux rythmique des traits prend modèle sur la forme musicale de la  fugue. Le ciel sur l’île, la terre, les rives et l’eau sont  interprétés comme autant de « voix musicales» chacune avec sa tonalité, son timbre, sa couleur et son rythme propre. Chacun de ces éléments joue sa partie, parfois en contrepoint, parfois se fondant à l’unisson ou se détachant en solo.  Ces images s’ouvrent dans le sens d’un espace-temps vital à reconquérir ; plus que de possibles chemins à travers les montagnes et les rivières, plus que des points de fuite sur le fleuve, ce sont les rythmes et mouvements de l’être en liberté. Au fil d’une longue expérience on arrive à la certitude qu’en art une économie basée sur la simplicité volontaire et misant sur l’essentiel est la condition la plus favorable à la liberté de création.

Présence au fleuve, pour une pratique du regard

 Carrefour culturel Paul Médéric, 4 rue Ambroise Fafard, Baie Saint Paul

4 juillet au 5 août 2018

Pour une culture politique des images

Au Québec, (ce lieu dit du passage étroit) l’autre rive de notre mémoire est facilement accessible. Comparé aux gens des vieux pays, nous avons encore à fleur de peau la capacité de pratiquer de très anciens modes de voir; les artisans de l’image au Québec sont reconnus pour leur grande créativité. Est-il présomptueux de vouloir utiliser ce potentiel imaginatif à d’autres fins que celles de servir l’intérêt financier des multinationales de l’informatique et des jeux vidéo ? Je suis très intéressée par le rôle de l’image dans nos vies. Sans vouloir idéaliser les sociétés archaïques, car nous connaissons leur grande vulnérabilité, mais il me semble que dans ces contextes l’individu était, plus que nous aujourd’hui, en contact avec son imaginaire et surtout qu’il savait s’en servir pour s’orienter dans la vie. La  nature n’impose pas d’images, au contraire, elle libère l’imaginaire. De par leur nature les images sont opaques, leur fonction est de capturer et diriger l’énergie du sujet. Notre société de consommation médiatisée à outrance a fait de ce mécanisme un facteur de développement économique certes, mais qui  produit une étrange aliénation de l’individu par rapport au réel. L’exécution d’une œuvre authentique  témoigne d’une qualité de regard  qui permet l’actualisation d’une vision sans cesse renouvelée capable de répondre aux nécessitée vitales du moment présent. Grâce à sa capacité de percevoir les images primordiales, de les travailler et de leur donner sens, l’artiste se tient au point de jonction ou nature devient culture. Je veux faire le voyage à rebours vers la source des images et instaurer une nouvelle alliance entre nature et culture. J’aime à croire que ce qui peut être considéré et à juste titre, comme une  utopie au niveau social est bien réel au niveau de la conscience individuelle, puisque c’est sur la nature même de l’image et sa fonction presque biologique, que l’artiste travaille.  Des images  transparentes peuvent refléter les réalités multiples d’une vraie culture de la démocratie. Ma démarche artistique vise à mieux faire comprendre la place et le pouvoir que nous concédons à l’imaginaire,  à explorer et créer de nouvelles modalités de relation avec l’image.

«  L’humanité sera en proie à une angoisse mythique tant que la fantasmagorie y occupera une place »       Walter Benjamin, Paris capitale du XXe siècle

 

 

 

Expositions passées

Soit et Soie

Artsite, Castello di Buronzo, juin- octobre 2013
http://www.artsite.biz/index.php/12-buronzo-luglio-2013/artisti/50-viviane-bertrand

  • Photo0138
  • DSC05000

 Expositions internationales

ITALIE:

LES ECRITS DE L’EAU, Casino Venier Venise mars-avril 2014

SUITES pour ESPACE-TEMPS, Atelier Giorgi Torino sept-oct.2014

DFORMATA4.  Atelier Giorgi Torino septembre-octobre 2014

SOIE, Artsite, Castello di Buronzo, juin- octobre 2013
http://www.artsite.biz/index.php/12-buronzo-luglio-2013/artisti/50-viviane-bertrand

SOLO, Centro Espositivo, Zona Castalia, Turin, mai juin 1996,

Espagne

Bertrand & Brütsch, papel madera & seda,
Ca’n Fafiol, Soller, 18-19 juin2011

Espace–Temps pour une île,
La Residencia, Deia, Mallorca, novembre 1995

Autriche:

Solo
Stadtturmgalerie, Innsbruck.img532

Solo
Botanischen Garten, Innsbruck, mai, juin 1999,

Spur und Echo,
in collaboration with Michael Bahn, Gallery Nothburga Innsbruck, mai 2004

Recent work,
Gallery M, Vienna, Austria,avril 2005.DSCN0391

Kunst im Gang
Theology faculty Innsbruck University, Innsbruck, decembre 2006.DSCN0028

Suisse:

A partir de Bach,
Bureau du Parti Socialiste, Berne, mars 1999

A partir de Bach,Galerie Ringmauer, Morat, Switzerland, avril 2001
Allemagne:
Journey through Mountains and Waters
Amerikahaus, Munich,  mai à juillet 206...
Montagnes Eaux,
Musée du Papier, Lenningen,18-23 juin 2007DSC02018

Angleterre

Solo, Birdwood house, Totnes, South Devon octobre1991

Out inside
Sharpham house, Ashprington, South Devon mai 1992

Made visible, Sharpham house, Ashprington, South Devon, octobre1994

 

 

inside

Out inside
Sharpham house, Ashprington, South Devon mai 1992

image834

   Central staircase at Sharpham house, England