odes aux rivières

Chutes de La rivière aux Rochers,, encres et pigments sur papier marouflé sur toile, 60 cm x 240 cm

DE LA FORME…

À travers montagnes et rivières, un retour par l’ouest

 

C’est très tôt, dès les débuts de ma pratique de la peinture, que j’ai reconnu dans les formes les rythmes et les motifs de la peinture Chinoise dite “de lettré” l’expression d’une relation à la nature qui m’étais proche et familière. Depuis lors je n’ai cessé d’explorer les implications multiples de leur vision du monde, tant au niveau moral qu’esthétique. Aujourd’hui je comprend que la peinture de paysages chinoise, particulièrement celles des dynasties T’ang et Song, réveillait en moi une sensibilité préexistante. Ces formes se sont imposées à moi de manière inéluctable parce que, me semble t’il, elles correspondent à une expérience du monde qui est encore vivante chez les peuples autochtones des territoires nordiques d’où je viens. C’est en tenant compte de ces racines communes que s’expliquent les choix esthétiques de mon travail. Bien loin d’un maniérisme orientalisant, c’est au contraire l’expression de correspondances profondes opérant bien au au delà des limites du temps et de l’espace. Voila le “miracle” de l’art, quand il rejoint et exprime ce qu’il y a de plus universel dans l’être humain.

La peinture de paysage de lettré de la Chine ancienne a été réalisée par des personnes de grande culture retournées vivre en harmonie avec la nature. La beauté la vérité et la force de cette expression artistique devient encore plus éloquente aujourd’hui, elle est le témoignage d’une participation au monde du vivant qui va bien au delà du clivage nature-culture. Elle propose une voie du milieu qui questionne, contemple et persiste à poser les question fondamentales, sans jamais apporter d’autre réponse que celle d’une présence ouverte, sensible et créative face aux infinies transformations des formes par lesquelles le monde s’offre à notre expérience.

Viviane Bertrand

 

Retour par l'ouest,

Installation

Grandes Eaux.  38cm x 414 cm, L'abyssal 69cm x 414 cm, Carte du territoire La rivière Péribonka, 180 cm x 60 cm.